Pourquoi tu dois développer tes photos

Le processus photographique se décompose en général en 3 grandes étapes : recherche d’un lieu, prise de vue et post traitement. Tout le monde est d’accord sur les deux premières étapes. Pas sur la troisième. Certaines personnes s’obstinent à ne pas vouloir retoucher leurs photos. Pourquoi c’est une erreur ? On en parle maintenant.

Par Théo Chabardès

Un abus de langage

Le post traitement fait parti du processus photographique !

Le problème c’est qu’un abus de langage, un raccourci, s’est développé autour de cette dernière étape.

En effet, à l’époque de l’argentique, quand on prenait une photo on devait développer la pellicule pour obtenir une photo “normale” à la fin. On appelait cela le développement (quelle surprise).

Depuis l’avènement du numérique, on répète ce même processus mais on ne développe plus des pellicules mais des fichiers brutes (RAW) et on obtient une image numérique (Jpg).

Ce développement des fichiers RAW a tout d’abord été rendu possible par des logiciels comme Photoshop. Et comme aujourd’hui tout se passe sur un ordinateur, on a fini par remplacer l’expression “développer” ses photos, propre à l’argentique, par “retoucher” ses photos.

Pourtant ce sont deux choses différentes.

Tu l’as compris, le RAW est l’équivalent d’une pellicule non développée. Si tu ne développes pas tes RAW, tu ne finis pas ton processus photographique. Les Jpg que ton appareil photo te fournit, ce sont des photos déjà développées par le processeur de ton boitier. Tu perds donc le contrôle d’une étape essentielle ! 🤔

B&A-1
© Théo Chabardès - Toulouse - France

La différence entre développer et retoucher une photo

On pourrait définir le développement par l’action de modifier les éléments déjà présents sur la photo (luminosité, contraste, recadrage, etc.). Ces actions restent assez légères et ne modifient pas la structure même de la photo.

Par opposition, on pourrait définir la retouche par l’action de modifier la photo, en ajoutant et en enlevant des éléments (collage / montage / photomontage). La structure de la photo est modifiée afin d’obtenir autre chose.

Si on rentre dans les détails, c’est un peu plus compliqué. Mais ça illustre bien la différence entre Lightroom et Photoshop. Sur Lightroom on développe en ajustant la photo et ses réglages de base. Sur Photoshop on retouche en ajoutant ou enlevant des éléments. On parle parfois de retouche “lourde”.

On peut aussi développer sur Photoshop avec le module intégré nativement, appelé “Camera Raw” 💻

B&A-2
© Théo Chabardès - Amsterdam- Pays-Bas

Terminer le travail photographique

Si tu es débutant en photo, je te pousse donc à toujours développer tes photos (et à shooter au format RAW). Au moins celles que tu préfères. Tu peux utiliser un logiciel comme Lightroom qui est le meilleur mais payant. Des alternatives gratuites sont Darktable ou RawTherapee.

Par contre, si tu souhaites aller plus loin, si tu veux apporter un plus et amener ta créativité plus haut,  tu peux retoucher tes photos. Ce n’est clairement pas une étape obligatoire, mais juste un besoin créatif qui répond à une volonté artistique.

Les “puristes” diront que c’est de la triche et que ce n’est plus naturel. Mais il faut savoir qu’à l’époque de l’argentique, on retouchait déjà les photos ! C’était fait à la main directement sur la pellicule avec des pinceaux ou d’autres outils.

Donc développement et retouche, ça existe depuis le début 😌

B&A-3
© Théo Chabardès - Dublin - Irlande

"C'est de la triche"

Voilà une phrase ou une pensée qui revient souvient quand on m’explique pourquoi il ne faut pas retoucher.

J’entends l’argument, mais je réponds : “De la triche par rapport à quoi ? À la réalité ?”

Parce que quand on prend une photo, on capture un instant T très précis. On fait des choix précis (ouverture, vitesse, ISO, noir et blanc, flou, moment de la journée, faire poser un modèle, etc.).

Donc selon moi une photo est déjà une déformation de la réalité, même “brute”. Car on y apporte notre point de vue et nos réglages.

Alors peut-être que la retouche est mal perçue car le photographe n’informe pas toujours qu’il retouche ses photos (je parle de retouche lourde). On peut se sentir trahi car encore une fois ça ne représente pas la “réalité”. Mais quelle réalité ? La tienne, la mienne ? Bref.

La seule réalité est celle que le photographe perçoit, et il n’y a rien de plus subjectif 🙈

B&A-4
© Théo Chabardès - Lisbonne - Portugal

Le mot de la fin

J’espère que cet article t’a convaincu de retoucher heu … développer tes photos préférées pour finir le travail !

Si tu souhaites retoucher, il n’y a aucune honte ou aucun problème. Le truc à faire pour éviter que ce soit mal perçu, annoncer clairement que la photo est retouchée. Ainsi tu ne trompes personne et seul les photographes ignorants et / ou fermés d’esprit seront outrés.

N’hésite pas à mettre un commentaire pour me dire me dire si tu retouches ou non tes photos, ça m’intéresse beaucoup. Si tu as une remarque ou une question, j’y répondrai avec plaisir 😊
Et si tu as aimé n’oublie pas de mettre une note juste au-dessous ⭐️

Merci de ta lecture !

Mon objectif en 2019 c’est de t’aider à améliorer tes photos pour développer ton compte Instagram et vivre de ta passion.

Recevant beaucoup de messages privés de photographes débutants qui veulent me parler leurs problèmes, j’ai décidé de créer un sondage de 10 questions pour que tous ceux qui veulent m’expliquer leurs problèmes en photo puissent le faire.

Si c’est ton cas il te suffit de rejoindre le Club Photo.
Tu trouveras ça juste après les commentaires 😁

Vote pour cet article
[4 votes, moyenne: 4.3]

Partage si tu as aimé 😜

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Club Photo

Tu vas recevoir 3 messages de ma part chaque semaine avec :
Des conseils photos exclusifs, des résultats de mes expériences sur Instagram et une bonne dose d’inspiration (du moins je l’espère) !

Les derniers articles

Inspiration
Théo Chabardès

La confiance en photographie

Quand on fait de la photo, on est souvent confronté à deux phénomènes liés à la perception de notre niveau. Soit un photographe aura tendance à se sous-évaluer

> Lire la suite

Qui suis-je ?

Je m’appelle Théo et je suis passionné par la photo, Instagram et je me lance en vidéo. J’ai créé ce site pour partager mon expérience et parler de ma passion.

×
×

Panier

SUPER !

TON GUIDE T’ATTEND DANS TA BOÎTE E-MAIL MAINTENANT.