Comment avoir un beau flou d’arrière-plan ?

Un des effets les plus recherchés en photographie est le flou d’arrière-plan ou le bokeh. Il permet d’apporter une touche artistique à une photo et de centrer l’attention sur le sujet. Cet article s’adresse en particulier aux photographes de portrait, bien que cette notion puisse s’appliquer partout. Facile à obtenir mais difficile à maîtriser, je t’explique tout ici.

Par Théo Chabardès

La profondeur de champ

Pour bien comprendre comment avoir un beau flou d’arrière-plan, ou bokeh,  il essentiel de comprendre ce qu’est la profondeur de champ et comment la maîtriser.
 
La profondeur de champ est la zone de netteté d’une image, c’est-à-dire là où le sujet est net.
 
Ce qui est difficile c’est que cette zone de netteté ne commence pas à un endroit bien précis et ne s’arrête pas à un endroit bien précis. Elle commence et s’arrête progressivement.
 
De plus, la profondeur de champ peut être une zone plus ou moins étendue selon les réglages que tu as faits au moment de prendre la photo.

On va voir quels sont les réglages qui influent sur la profondeur de champ dans la suite de l’article, rassures-toi 😉

Pour que ce soit plus clair, deux exemples en images.

Photo 1 : Ouverture : f:1.7
La zone de netteté est petite. On parle d'une faible profondeur de champ.
Photo 2 : Ouverture : f:11
La zone de netteté est plus grande. On parle d'une grande profondeur de champ.

On va donc voir concrètement comment avoir un joli bokeh pour que tu puisses faire des photos plus artistiques.

4 conseils pour avoir un beau flou d'arrière-plan

1. Ouvrir au maximum

L’ouverture du diaphragme modifie la taille de la profondeur de champ, la taille de la zone de netteté.

Plus le diaphragme est ouvert, par exemple f:1.7, plus la zone de netteté est réduite : plus la profondeur de champ est faible (cf. photo 1). On obtient un joli flou d’arrière-plan.

Plus le diaphragme est fermé, par exemple f:11, plus la zone de netteté est grande : plus la profondeur de champ est grande (cf. photo 2). Le flou d’arrière-plan est moins prononcé.

Concrètement, plus tu voudras isoler le sujet et avoir du flou d’arrière-plan, plus tu devras régler une grande ouverture de diaphragme avant de prendre la photo.

Pour ça rien de mieux que le mode semi-automatique A (Aperture) ou Av (Aperture Value, sur Canon) qui te permet de régler exclusivement l’ouverture et donc de contrôler au mieux la profondeur de champ 😁

2. Utiliser une longue focale

Si tu ne peux / veux pas investir dans une focale fixe, alors tu peux aussi essayer d’utiliser ton appareil photo équipé d’une grande focale.

Les longues focales se retrouvent sur les téléobjectifs. On considère qu’un objectif devient au téléobjectif au-dessus de 50mm (en plein format / full frame)

En fait, plus la longueur focale est importante, plus la profondeur de champ est faible.
Donc si tu prends ton téléobjectif et que tu “zoom” à fond sur ton sujet. Tu pourras obtenir un beau flou d’arrière-plan même avec une petite ouverture (même à f:11, par exemple).

Pas forcément pratique pour du portrait, mais pour de la photo animalière cela peut être intéressant par exemple.

Évidemment avec une petite ouverture, fait attention d’avoir une exposition correcte ! Car petite ouverture = faible entrée de lumière 😬

© Photo by Anders Nord on Unsplash
Longueur focale : 210mm | Ouverture : f:8
Ici longue focale et petite ouverture mais joli bokeh !

3. Rapprocher le sujet

Pour un shooting, essaye d’approcher au maximum ton modèle de ton appareil photo.

Pourquoi ça marche ? Car plus le sujet est proche de l’appareil photo plus la profondeur de champ est réduite. En terme plus technique, cela veut dire que plus la distance de mise au point est courte, plus la profondeur de champ est faible.

Au contraire, éloigner le sujet de l’appareil augmente la profondeur de champ, la zone de netteté est plus grande.

Rapprocher ou éloigner un sujet de l’appareil photo joue directement sur la taille de la profondeur de champ.

Cette technique est utile si tu n’as pas un objectif qui ouvre beaucoup (en dessous de f/3) 👌

4. Reculer l'arrière-plan

Pour un pour shooting ce n’est pas possible de reculer un mur 🙄
 
Donc la solution consiste à faire s’éloigner le modèle du mur d’au moins 2 bons mètres.
 
Si on est sur une grande ouverture (ex : f:1.7), la profondeur de champ est toujours réduite.
 
Ce qui est vraiment important de comprendre c’est que plus un élément est éloigné de la zone de netteté, plus il est flou. Voilà pourquoi reculer l’arrière-plan permet d’avoir un bokeh plus prononcé et donc plus beau.

⚠⚠ La profondeur de champ reste la même car on ne pas touche à la focale ou à l’ouverture, mais on déplace l’arrière-plan par rapport à la zone de netteté !

Pour que ce soit clair :

  • dans le petit 3 (rapprocher le sujet) on joue sur la distance de mise au point, qui influe directement sur la taille la profondeur de champ.
  • dans le petit 4 (reculer l’arrière-plan) on joue sur l’éloignement vis-à-vis de la zone de netteté. La taille de la profondeur de champ ne change pas.

J’insiste car c’est important de bien comprendre cette différence 🤞

P1140251-Modifier-Modifier
© Théo Chabardès - Toulouse - France
Modèle : Agathe
Arrière-plan éloigné = joli bokeh

La taille ça compte

La taille du capteur de ton appareil photo joue sur la profondeur de champ.
 
Plus le capteur est grand, plus il est facile d’obtenir une faible profondeur de champ, plus on peut réduire la taille de la zone de netteté donc plus le flou d’arrière-plan est prononcé et beau.
 
Le plus grand capteur est le full frame ou plein format. Ensuite vient l’APS-C. Puis le micro 4/3. C’est simplifié, il existe des sous-familles, mais ce sont les principales.
 
Concrètement, un full frame permet d’avoir un flou d’arrière-plan beaucoup plus agréable qu’avec un micro 4/3.
 
L’exemple le plus parlant est le capteur d’un téléphone qui est très petit et avec lequel il est plus difficile d’avoir un joli bokeh.

Mais les derniers modèles peuvent simuler ce flou d’arrière-plan grâce aux doubles / triples capteurs au dos du téléphone et à l’Intelligence Artificielle 😵

“La photographie est la littérature de l’œil.” – Remy Donnadieu

© Théo Chabardès - Dublin - Irlande
Ouverture : f:1.7
Miam !

Le mot de la fin

En réalité comprendre à 100% la profondeur de champ est très technique, on se rapproche plus de la physique (comme à l’école) et notamment de l’optique. Je pense cependant que pour apprendre la photo il n’est pas important de tout savoir !

Avec ces connaissances tu devrais normalement pouvoir obtenir des photos avec un beau flou d’arrière-plan plan même avec des objectifs pas forcément optimaux, voire avec un smartphone !

Ce que je te conseille c’est de mixer et d’associer ces règles entre elles pour obtenir des résultats encore plus intéressants.

N’hésite pas à mettre un commentaire pour me dire quelles sont tes techniques pour avoir un joli bokeh. Si tu as une remarque ou une question, j’y répondrai avec plaisir 😊
Et si tu as aimé n’oublie pas de mettre une note juste au-dessous ⭐️

Merci de ta lecture !

Mon objectif en 2019 c’est de t’aider à améliorer tes photos pour développer ton compte Instagram et vivre de ta passion.

Recevant beaucoup de messages privés de photographes débutants qui veulent me parler leurs problèmes, j’ai décidé de créer un sondage de 10 questions pour que tous ceux qui veulent m’expliquer leurs problèmes en photo puissent le faire.

Si c’est ton cas il te suffit de rejoindre le Club Photo.
Tu trouveras ça juste après les commentaires 😁

Vote pour cet article
[5 votes, moyenne: 4.8]

Partage si tu as aimé 😜

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Cet article a 2 commentaires

  1. Marie

    Clair et précis ! Ca donne envie d’essayer ! Merci pour tes articles vraiment 😊

    1. Théo Chabardès

      Merci Marie ! Content que ça te plaise ! N’hésite pas m’envoyer tes résultats par e-mail 📸

Les commentaires sont fermés.

Club Photo

Tu vas recevoir 3 messages de ma part chaque semaine avec :
Des conseils photos exclusifs, des résultats de mes expériences sur Instagram et une bonne dose d’inspiration (du moins je l’espère) !

Les derniers articles

Inspiration
Théo Chabardès

La confiance en photographie

Quand on fait de la photo, on est souvent confronté à deux phénomènes liés à la perception de notre niveau. Soit un photographe aura tendance à se sous-évaluer

> Lire la suite

Qui suis-je ?

Je m’appelle Théo et je suis passionné par la photo, Instagram et je me lance en vidéo. J’ai créé ce site pour partager mon expérience et parler de ma passion.

×
×

Panier

SUPER !

TON GUIDE T’ATTEND DANS TA BOÎTE E-MAIL MAINTENANT.